lundi 29 janvier 2007

En route vers le clochard

En ce temps-là je lisais Harry Potter mais j’avais des pensées d’adulte. On m’avait mis un pyjama bleu pour m’en dissuader et j’admets volontiers que j’avais l’air d’un con. On y réfléchissait à deux fois avant d’attirer l’attention sur son cadavre.
J’étais allé voir la chef pour lui expliquer que le jour où je voudrais en finir, je viendrais m’égorger devant elle pour qu’elle puisse constater, dans des conditions quasi expérimentales, que le bleu et la mort se marient harmonieusement. Ça l’avait glacée ; trente minutes plus tard on me réhabilita dans mes vêtements. Mais c’était trop tard. Je l’avais déjà enfilé, leur foutu déguisement, et je n’avais pas du tout l’optimisme de me changer deux fois dans la journée. Le soir venu, j’ai découvert qu’il était plus confortable de vivre le jour en pyjama que de dormir la nuit en jeans. Je me suis mis à bien l’aimer finalement et la vie s’est étirée ainsi, de bleu.
Je l’ai même conservé après l’hôpital. Je pressentais que c’était un costard pour la vie alors quitte à l’assumer jusqu’au bout je l’ai planqué au fond de mon sac le jour de la sortie. En temps normal je n’aurais pas eu le droit, mais cela faisait longtemps que j’avais été éjecté du temps normal. D’ailleurs c’était mon grand regret dans la vie.


En route vers le clochard sera disponible en librairies le 20 mars 2007. On peut d'ores et déjà le commander en ligne.
Je serai au salon du livre les 24 et 25 mars.

5 commentaires:

Marie-Christine a dit…

Bon anniversaire alors !
Je souhaite plein succès à ton clochard pour la suite !

Marie-Christine

Céline a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Céline a dit…

Je vois que ton roman fait parler de lui! Je te souhaite de rencontrer le même succès et plus pour les prochains.

Amicalement,
Céline

jarnicotonbleu a dit…

Bonjour
Nous nous sommes rencontrés au mois de septembre, je faisais un reportage photo dans l'établissement où vous travaillez.
Après avoir discuté quelques minutes, vous m'avez parlé de votre livre. De retour chez moi, je l'ai commandé et l'ai lu.
Je tenais donc à vous féliciter pour ce premier roman, et j'espère qu'il y en aura d'autres. J'ai aimé cette ambiguïté entre réel et fiction, car je retrouvais de votre voix dans les lignes du narrateur. Les "vertiges fixés" dont nous parle Genette sont présents du début à la fin et m'ont tenu en haleine jusqu'à la fin, enfin si fin il y a...
Voila.
A bientôt peut-être

Laurène

Anonyme a dit…

Bonjour

Je dois absolument vous rencontrer.
Ce que vous dit sur laes psychophates est tres exact et je suis un cas d'ecole: mariée à un avocat brilliant en divorce actuellement..ledit avocat a servi aut tribunaux des preuves ou tout est faux , des mises en scene..je vous assure qu'il y a matiere pour un livre tres interessant..(y compris ma vie avec lui d'avant le divorce). Il est un cas tipique de psychopathe avec tous les traits decrits par vous mon email est atp@romandie.com, prennez contact avec moi SVP